Chantal LANVIN
1929 - 2013


Née à DIJON le 27 octobre 1929, son père était le fondateur des chocolateries LANVIN, son grand-père maternel était le peintre des paysages et des marins de la mer du Nord, Georges MARONIEZ.

                                                                                                                                    JUSTINE   hst 146 x 97  - 1980  coll. Musée de GAJAC

Elle fit de longues et solides études, d’abord aux Beaux-Arts de DIJON (1950-53), puis à PARIS :
Académie JULIAN et atelier André LHOTE (1955-1958)
Beaux-Arts de PARIS, atelier CHAPLAIN-MIDY (1958-1965)
Ecole du LOUVRE (1958-1964) où elle copie les maîtres du musée : CARPACCIO, CHARDIN, POUSSIN.
Diplôme de l’école du LOUVRE avec une thèse sur Hippolyte FLANDRIN (1967)
 
Conservateur du musée Gaston RAPIN de VILLENEUVE-SUR-LOT de 1970 à 1994.

PEINTRE et DESSINATEUR toute sa vie, elle reçut de très nombreux prix et distinctions et exposa dans les grands salons parisiens et provinciaux, faisant, jusqu’aux derniers jours,  de nombreuses expositions personnelles ou de groupe. 
 
   
autoportrait au miroir  1999   hst 130x97
Son œuvre est très importante, essentiellement de grandes peintures, solidement construites, vivement colorées, aux sujets oniriques, poétiques, symboliques, exécutées minutieusement, avec une technique irréprochable, empruntée aux maîtres flamands. 





« Espiègle, ludique, Chantal LANVIN aime la vie. Elle en bouscule le décor pour son théâtre. Elle sème des énigmes, introduit des ruptures de temps où passé et présent cohabitent allègrement, ose des rapprochements qui ne peuvent s’expliquer que dans le monde poétique qui est le sien »   Lydia HARAMBOURG
 
« Chantal LANVIN, par la constance de sa vision…dans une stricte unité de mystère, descend de la Commedia dell’arte italienne et de WATTEAU, reine de mélancolie tissant sa cantilène d’un personnage à l’autre »  Paul GUTH


 

l'atelier de mon grand-père  1993  hst 73x92 


 L'escarpolette - 1988 -hst 97x130                   L'atelier de Vermeer - 1984               Pour toi j'ai décroché la lune - 1987

          
L'appel des sirènes - 2005 - hst 97x130                                               Les 1001 nuits -  2008  -  hst

   Arlequin joueur - 1985 - pastel

           La coupole - 1990              La poupée endormie 1985  dessin 50x65         La méduse musicienne 1984 -pastel 70x86 

 
Son talent de dessinatrice était grand, s’exprimant au crayon ou au pastel,
mais elle excellait dans les croquis pointillistes pris sur le vif lors de ses voyages

 
Moins connue est son œuvre gravé sur cuivre,
très différente de sa peinture
et marquée par l’influence d’André LHOTE.
 
Enfin, il faut souligner son grand talent d’écrivain ; une écriture fluide,
précise, poétique, s’exprimant dans ses récits de voyage,
ses recueils de courtes nouvelles ou de poésies et, surtout,
dans son magnifique livre autobiographique « les théâtres de la vie »
dont la qualité lui valut, en 2012,
le prestigieux prix international BOTICELLI du meilleur livre d’art.



retour à la page d'accueil